COVID – Nouvelles mesures Préfectorales

Nous transmettons ci-après le contenu du message du Préfet de Saône et Loire  réceptionné ce jour, concernant les nouvelles mesures prises pour le freinage de l’épidémie.

Notre département est particulièrement touché par la 5ème vague de COVID-19 : au 25 décembre, le taux d’incidence était de 523/100.000 habitants en Saône et Loire. Nous figurons également parmi les départements les plus touchés de la région Bourgogne-Franche-Comté.Cette situation entraîne une tension forte sur nos services hospitaliers avec 196 personnes hospitalisées dont 23 en réanimation.Afin de contenir la vague des contaminations, le Premier ministre a annoncé lundi soir de nouvelles mesures de freinage, qui prendront effet à compter du 3 janvier prochain, à l’issue de la publication très prochaine d’un décret. Je vous adresserai dans la foulée une circulaire détaillée sur ces mesures.Dans l’immédiat, afin de réduire au maximum les risques de contaminations lors de la soirée du nouvel an, j’ai déjà pris comme vous le savez deux arrêtés en date du 21 décembre dernier, relatifs à l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes et de consommation d’alcool sur la voie publique, ainsi que d’usage des feux d’artifices.En complément de ces mesures, je viens de prendre ce jour deux nouveaux arrêtés, prévoyant :  – d’une part la fermeture des débits de boissons dans le département au maximum à 02 h du matin les nuits du 31 décembre et du 1er janvier 2022 ;     – et d’autre part l’interdiction des soirées ou activités dansantes dans les établissements recevant du public (ERP), et notamment les salles polyvalentes, pour la soirée du 31 décembre.Cette dernière mesure, outre son intérêt sanitaire, vient également corriger une distorsion de concurrence avec les discothèques (dont la fermeture vient d’être prolongée de 3 semaines supplémentaires) et au regard de l’interdiction des activités dansantes dans les bars et débits de boissons.Je vous remercie de veiller, dans le cadre de vos compétences, au respect de ces dispositions qui visent à nous protéger collectivement.Je reste, avec mes services, à votre disposition, pour toute interrogation à ce sujet.Très cordialementJulien CharlesPréfet de Saône-et-Loire

Auteur de l’article : Dominique Decina